L’ordre du jour

 

La question du bonheur n’est plus à l’ordre du jour. Plus grand chose à vrai dire ne me motive. Mon jardin est en déprise et globalement les infos me font chier. Le temps qui passe me conforte dans l’idée que l’humanité se divise en deux : quelques uns vivent tandis que la plupart survivent.

Ce qui me retient de flancher complètement, je dois le dire, c’est l’envie de baiser. Le problème sur Blois, c’est que les prix ont pas mal augmenté. Personnellement, je n’en veux pas aux filles — leur travail est indispensable.

Ma haine surtout va à l’État : avec mon allocation adulte handicapé, même en rognant sur la qualité, je ne baise plus qu’une fois par mois.

réponses desactivées




Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus