Dijon

 

Dijon est une ville immonde.

S’il y a des gens qui y vivent, c’est avant tout pour son côté pratique. Noeud routier du Grand-Est, Dijon il est vrai est remarquablement desservie par l’échangeur des autoroutes A38 et A39. La ville en d’autres termes, a pour unique intérêt que l’on s’en barre facilement.

Les Dijonnais l’ont d’ailleurs bien compris. Dès qu’ils en ont l’occasion, ils émigrent le plus loin possible. On trouve ainsi plusieurs dizaines de milliers de Dijonnais à Mâcon, à Lorient, à Paris même — une chose paradoxalement méconnue mais qui s’explique aisément : une fois sorti de sa ville de merde, le Dijonnais renie complètement son identité, par peur des représailles.

La vie est ainsi faîte que par malheur, certaines personnes n’ont pu encore quitter Dijon. Ces gens-là survivent dans des maisons précaires financées par le plan Borloo. Comme l’indique une revue de géographie sénégalaise, l’existence dans ces nouveaux bidonvilles est « terrible ».

réponses desactivées




Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus